Pierre-Louis Cornière



La peinture de Pierre Cornière

Une idée de traversée soutient insidieusement les paysages suggérés de Pierre Cornière.

Il y est question d'y trouver son propre chemin et de se rapprocher d'un horizon plus ou moins défini, plus ou moins mystérieux.

L'ordonnancement des éléments visibles, arrangés dans une recherche attentive d'équilibre, ouvre sur la manifestation d'un espace poétique ou chacun pourra trouver librement sa propre méditation, ses propres sensations.

Cette peinture apparemment simple ne veut rien affirmer au monde reconnaissable mais plutôt amener le spectateur à ressentir la cohérence lumineuse et la densité sensible des éléments (minéral, végétal, aérien) qui constituent un paysage.

Un nuage appuyé ici pour définir la profondeur du ciel, un flottement ou un tremblement dans la lumière là, pour lier le vide et le plein, l'intérieur et l'extérieur comme dans ses fenêtres, engendrent un mouvement subtil d'un monde faussement statique.

Aucun procédé qui vaille, ni plus de forme de répétition, ainsi chaque tableau se veut un voyage particulier et autonome, doté d'une sensation propre.

Un titre plus que d'autres dit bien la peinture de Pierre Cornière: "Archéologie du sentiment".

Bonne promenade

Pierre Puvid de Cotin

99 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout